La couture « à la japonaise »

Très en vogue depuis quelques mois, la couture à base de livres japonais permet de concilier rapidité, simplicité et tenues casual. Pour preuve, le blog collectif « Japan Couture Addicts » s’enrichit d’une dizaine de posts de réalisations chaque jour. La sphère loisirs créatifs s’enrichit avec ces vêtements venus d’ailleurs.

La couture est une pratique que les jeunes générations prennent pour obsolète. On peut prendre en faute l’abolition si je puis dire des cours de couture à l’école avec la libération de la femme dans les années 70. Ces cours étant considérés comme « macho » et qui imposaient à la femme d’exécuter des tâches dîtes « ménagères ». Et la société actuelle en « paye » le prix: êtes-vous capable de faire un ourlet ou de recoudre le bouton de votre manteau préféré ? Très peu d’entre nous le savent et préfèrent confier ces tâches à leurs grand-mères. Mais il semble qu’aujourd’hui la couture revient au galop pour plusieurs raisons: prix des vêtements et uniformisation. Les mamans cousent pour leurs petits, et les plus jeunes ont envie de se démarquer. Les cours de couture étant rares, chacun cherche une façon « simple » de s’y mettre tout en se faisant plaisir, et pouvoir déclarer « It’s home made ! »

Au Japon, la couture est tradition, toute mère de famille sait coudre, tout bon cosplayer sait manier une aiguille. Il existe une pléthore de livres de couture selon des thèmes ou le public intéressé: famille, jeunes, gothic-lolita, cosplay, tradition, le tout au niveau très adorable pour un débutant en couture. Et c’est là que vous vous dîtes que la mondialisation, ce n’est pas si mal parfois. Grâce à internet, il est aisé de trouver ces livres et de se lancer. Ebay est un excellent moyen, la librairie Junku pour les parisiens, ou encore Amazon et YesAsia. Pour ma part, je me sers principalement d’Ebay (voir liens plus bas), qui permet de voir quelques photos, diagrammes et de comparer les prix. Il existe une cinquantaine de livres à ce jour pour la couture familiale, chacun selon un thème (qui se recoupe avec d’autres souvent): jupes classiques, camisoles, et tops robes pour tous les jours, noir et blanc, basiques pour l’hiver, etc…

L’avantage de coudre sur base de patrons japonais est la simplicité: inutile de savoir lire la langue, tout est clairement explicité par des schémas ! Les patrons sont fournis en taille réelle, (l majorité du temps) il n’y a plus qu’à décalquer,suivre les schémas et le tour est joué. La majorité des patrons que j’ai utilisé ou vu nu’tilisent pas de fermetures, et peu de boutons donc pas de compétences particulières à avoir et un résultat garanti avec un peu de patience ! Attention toutefois aux tailles: les japonaises ne sont pas faîtes comme les européennes, et donc votre classique taille 40 passera au XL dans les livres ! Attention donc à la poitrine en particulier, les vêtements  présentés comportent rarement des pinces. Amoureuses tes tenues cintrées, ce sera difficile. Ou voyez pour utiliser un tissu stretch, contrairement aux modèles qui utilisent des matières naturelles et du coton (qui ont un effet magnifique et intemporel).

Quelques liens que j’utilise:

  • Japan Couture Addict (blog collectif)
  • YesAsia (frais de port en small packet gratuits au-dessus de 56$) par contre bon courage pour trouver quelque chose ! Je vais essayer de récupérer les ISBN au fur et à mesure.
  • Pomadour24 (Ebay)
  • Le Pissenlit (Ebay)

J’utilise les deux liens Ebay, selon les inventaires de chacun, avec une légère différence de prix à l’honneur de Pomadour24.

Ajoutez un petit mot vous aussi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s