Je n’ose plus

Oui, depuis quelques temps déjà, je n’ose plus rien. Avant (il y a déjà 2 ans de ça), je cousais comme il me plaisait, parfois mal, parfois bien, mais j’arrivais toujours à un résultat « intéressant » (et parfois moche, certes). Mais maintenant, je n’ose plus m’avancer. Rien qu’à la la simple idée de rater et de devoir défaire pour recommencer mon ouvrage suffit à me hérisser. Et pourtant c’est en se trompant que l’on apprend, je le sais très bien.

Avant, j’avais de la patience, je cousais même en miniature pour les BJD. La difficulté ne me faisait pas peur, commencer des projets était une grande source d’épanouissement. Aujourd’hui je regarde la pile de mes en-cours et ça me déprime de ne pas avoir la force de tout finir. J’aime le « gros oeuvre », les finitions ne sont pas mon truc. Donc je ne termine rien. C’est assez désolant en fait. Entre mon boulot plutôt passionnant et mon petit bébé qui a besoin de moi, ne rien faire de mes 10 doigts est très frustrant. J’aimerai juste faire passer le temps plus vite pour qu’il soit plus autonome et que je puisse enfin au moins coudre pour lui.

Bref, une période de vide créatif comme il en arrive parfois. Mais celle-ci dure bien trop longtemps à mon goût (plus d’un an !). Il va falloir que je me remotive sérieusement ! J’ai des dizaines d’articles en tête ! Un jour peut-être…

PS : Désolée, je ne voulais pas faire un article déprimant ^^;

Une réflexion sur “Je n’ose plus

  1. Bah non ce n’est pas déprimant ! C’est juste un passage à vide, comme nous en connaissons toutes pour diverses raisons. Lorsque l’on donne beaucoup de soi pour son bébé, pour son boulot , il est difficile d’avoir encore de l’énergie pour des activités qui demandent de l’investissement et de la disponibilité d’esprit . Et c’est la cas de la couture, pas évident de faire quoique ce soit dans ce domaine par petites tranches de temps. Mais puisque l’envie est là, que les doigts te titillent, et que les projets s’accumulent dans ta tête, la motivation profonde reviendra à son heure. Ne sois pas trop pressée que ton loulou grandisse, le temps passe bien assez vite comme ça. Il faut profiter de l’instant présent et apprécier chaque période de son développement, avec leurs joies et leurs petits inconvénients qui sont d’ailleurs bien vite oubliés.

Ajoutez un petit mot vous aussi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s