Ma boîte à couture vintage revue et corrigée façon DIY (+ tuto)

Bonjour, bonjour ! Comme vous avez pu le voir, je me suis mise il y a un an à la broderie. Mais pas seulement ! Pour ranger tout mon petit bazar couturesque, je me suis mise en quête d’une travailleuse (alias THE boîte à couture de nos grands-mères). J’ai fait plusieurs vides greniers et brocantes, sans succès. Je me suis donc tournée vers Le Bon Coin, qui fourmille d’annonces sur ces objets. J’ai attendu et cherché longtemps avant de trouver un super modèle tout mignon à pieds compas à quelques kilomètres de chez moi. Un mail, un coup de téléphone et un tour de voiture, et mademoiselle la travailleuse est arrivée à la maison ! Pour son histoire, elle daterait des années 50.

Seulement, le 100% bois n’est pas trop à mon goût, alors je suis allée fouiller sur Pinterest voir ce que le web propose en matière de customisation de boîte à couture. J’ai déniché des merveilles ! Si vous voulez voir ma sélection de boîtes à couture c’est ici 😉 Bref, trève de blablas, voici le matériel que j’ai utilisé et le temps que j’ai mis pour refaire cette travailleuse à mon goût.

Matériel utilisé :

  • 1 travailleuse trouvée sur LeBonCoin. Vous pouvez en trouver à partir de 20€ sans soucis ; des beaucoup plus chères aussi.
  • De la peinture murale Luxens Bleu Atoll n°1 . Perso, j’ai pris le reste de la chambre de mon fils. Pratique.
  • Du vitrificateur Luxens couleur chêne clair.
  • 4 feuilles de papier effet tissu vert anis 30×30 cm – Artemio.
  • 1 gros pinceau.
  • 1 petit pinceau type pinceau à Décopatch.
  • 1 ponceuse électrique et 1 disque à poncer grain 60 (de mémoire).
  • 1 cale à poncer.
  • Des vis en laiton.
  • Des rondelles en métal doré.
  • 1 tournevis.
  • 1 chiffon humide.
  • 1 brosse souple.

Les étapes de customisation :

  1. Démontez les vis de maintien et nettoyez les pièces avec un chiffon humide pour enlever la poussière.
  2. Mettez-vous à l’extérieur sur une surface lisse et poncez doucement à la ponceuse électrique les différents tiroirs, le caisson de base et les baguettes de fixation.
    Attention, s’il vous arrive de poncer les charnières par mégarde, ne les touchez pas sous peine de vous brûler (si si !).
  3. Mélangez la peinture et passez une première couche de bleu atoll sur les côtés extérieurs des compartiments. Ne peignez pas les couvercles et leurs rebords.
  4. Laissez sécher et pendant ce temps, passez une couche de vitrificateur sur les baguettes et les pieds de la boîte.
  5. Repassez une couche de peinture.
  6. Repassez une couche de vitrificateur.
  7. Peignez l’intérieur des compartiments, si vous le souhaitez, en 2 couches.
  8. Dessinez un gabarit en papier de l’intérieur des compartiments.
  9. Découpez au cutter les feuilles de papier effet tissu et collez-les dans le fond des compartiments.
  10. Tadam !

Pour tout vous dire, j’ai passé une journée complète dessus. J’ai poncé le matin, peint le midi et en début d’après-midi, pour finir en début de soirée en remontant le tout.

J’espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi 🙂 A bientôt !

Publicités

Ma boîte de rangement pour pressions Kam

Les pressions KAM, c’est comme tout, on n’a jamais la bonne couleur ou la bonne forme au bon moment. Donc on en achète et ces petits boutons s’accumulent vite. Vient alors la question du rangement !

Je les ai tout d’abord laissé dans leur petit sachet, mais ce n’était pas pratique.

J’ai donc acheté une boîte à compartiment. Mais il y en avait pas assez.

C’est alors qu’une amie m’a ramené de son travail, un pilulier d’hôpital pour ranger mes perles. Bingo !

J’ai ainsi pu classer et trier mes pressions KAM par couleurs, en faisant des jolis petits dégradés. Et ça m’a fait du bien 😉 Un autre avantage est la sélection partielle grâce aux tirettes qui permettent d’éviter d’ouvrir toute la boîte si on ne le souhaite pas. C’est aussi vraiment un super rangement pour les perles car les compartiments ne se mélangent pas.

Il ne me restera plus qu’à décorer le dessus de la boîte, car elle fait encore très « hôpital » avec ses inscriptions ^^!

Boîte à masking tape – 2

Et en voici une seconde ! Encore une boîte à thé customisée, ce coup-ci avec des couleurs très douces et girly.

01

Comme la précédente, c’est une boîte à thé 4 compartiments customisée en rose et blanc, avec un alphabet scrapbooking et 3 bandes de masking tape. Elle peut contenir jusqu’à 20 rouleaux 🙂

03

Vous pouvez retrouver le DIY pour customiser une boîte en bois dans mon article précédent : La boîte à masking tape !

Pour info, cette version est disponible sur ma boutique ALittleMarket 🙂

[DIY] La boîte à masking tape

Une boîte à thé détournée, quelle bonne idée ! Elle est parfaite pour ranger jusqu’à 20 rouleaux de masking tape ^_^

Boite_masking_tape01

Pour la réaliser, il vous faudra :

  • une boîte à thé à décorer en bois (Artemio)
  • de la peinture acrylique : ici blanche et violette (Pébéo Déco)
  • une alphabet en époxy pour scrapbooking (collection Fun, Artemio)
  • vernis en bombe mat (Pébéo)
  • de la colle en tube (UHU)

Boite_masking_tape03

  1. Peignez le couvercle de la boîte à thé en blanc
  2. Peignez le bas de la boîte en violet
  3. Vernissez la boîte. Mettez-vous en extérieur, ça sent fort !
  4. Collez les lettres MASKING TAPE avec de la colle en tube
  5. Et c’est fini !

Boite_masking_tape02

Pour info, j’ai acheté le matériel chez Creavea.com et Truffaut 🙂