Robe de mariée 2011 #2

Coudre sa robe de mariée, sur le coup, ça fait un peu bizarre. Je me pose pleins de questions: est-ce que ça ne va pas faire cheap ? Est-ce que je ne serai pas déçue ? Est-ce que je serai dans les temps ? (nous attaquons les travaux et le déménagement en juin) Est-ce que mes invités seront positivement étonnés ? Et surtout, suis-je à la hauteur niveau couture ? Je n’ai pas la prétention de donner un cours de dessin de mode et de modélisme, mais je vous propose de partager mes réflexions et mon avancement sur ce projet.

Coup de pouce:
Je me suis munie des livres de Teresa Gilewska sur le modélisme de mode, le tome 1 pour les jupes, le tome 2 pour le corsage, et le volume spécial sur les robes de mariée (optionnel mais bien pratique). Je travaille régulièrement avec ces livres de coupe à plat, en plus de mes cours de couture. Cette méthode permet de dessiner ses patrons de base et de les transformer pour avoir des vêtements sur-mesure. Je vous les conseille fortement !

Je vous propose donc de suivre avec moi les étapes de fabrication de ma robe de mariée. J’essaierai de mettre des éléments téléchargeables, des photos et des schémas dans la mesure du possible. Hum. Peut-être que certaines étapes sauteront ou seront fusionnées, mais pour le moment, voici les points que je vais aborder:

  • Etape 1-1: conception robe de mariée: rechercher, dessiner
  • Etape 1-2: choisir les tissus et les couleurs
  • Etape 2: dessiner les patrons à plat
  • Etape 3-1: couper les toiles, essayer et ajuster
  • Etape 3-2: couper dans le tissu définitif
  • Etape 3-3: montage et finitions
  • Etape 4-1: fabriquer les accessoires et la déco
  • Etape 4-2: maquillage et coiffure
  • Etape 5: assortir les invités, témoins et enfants (on y croit !)
  • Etape 6: les photos !

Attention, les billets risquent d’être parsemés d’humour noir plus ou moins de bon aloi. Les idées et autres suggestions n’engagent que moi, et il est possible que mes techniques et méthodes diffèrent des vôtres. Tant que vous ne frôlez pas la crise cardiaque (ce qui peut arriver, mes méthodes de bricoleuse en fond hurler plus d’une), tout ira bien 🙂

Publicités

Brother Innovis 1200

Ca y est ! Cela fait un an que je tourne en rond au sujet des machines à coudre. Etant donné que mes deux Singer font sacrément la tête, il me fallait absolument passer à autre chose. J’ai fouiné, gratté, pisté toutes les informations possibles et imaginables, et mon choix s’est porté sur Brother. C’est moyen de gamme, pas trop cher, facile d’utilisation (paraît-il) et le magasin est sur Montpellier. Je me suis tout d’abord arrêtée sur une Innovis 350 et 550. Et rapidement, je suis tombée sur le combo 350/broderie, autrement dit la 900. A force de recherches, je me suis rendue compte que c’est l’équivalent de la 400 chez les américains, ou encore la PRW6880 de Project Runway, à… 450€ max port compris ! De quoi faire râler, et se questionner quant à l’intérêt de payer 600-800€ pour la 900 ! (ok il y a le voltage, mais à 30€ l’adaptateur, il y a toujours une grosse économie, même avec la douane)

Bref, je suis allée chez ADY Montpellier, et j’ai pu voir la Innovis 1200 à vendre (idem que la 900) avec quelques options supplémentaires et un cadre de broderie plus grand. Hors budget. Et j’attendais de voir si l’innovis 950 avait des options intéressantes (sortie en septembre 2010). Bof, 1 port clef USB, rien de plus. Alors ni une, ni deux, j’étais prête à acheter la PRW6880 aux USA, lorsque j’ai discuté avec la vendeuse d’ADY sur la foire expo tout à l’heure: 900€ l’innovis 1200, le modèle d’expo que j’avais vu intouchable niveau budget. Elle vaut presque 1600€ neuve, et se vend aux alentours de 1200€ d’occasion. Arg. J’ai succombé. Toutes mes économies y sont passées (prions que je n’aie pas de soucis de voiture ou autre dans les 6 mois qui viennent), et je l’aurai cette semaine ^_^ L’Innovis 1200, c’est l’innovis 350+700, donc une bonne piqueuse avec un grand cadre de broderie !

Je ne comptais pas me mettre à la broderie machine, mais je suis tombée sur une jupe (12) sur sew_loli qui m’a fait littéralement fondre, et sur le site Urban Threads, qui vous réconcilie totalement avec la broderie (non c’est pas que pour les mémés, non mais :p). Je me suis longtemps dit « Je ne vois pas l’intérêt , la broderie c’est à la main, la brodeuse c’est pour les flemmardes ». Hum. Je suis une flemmarde, incapable de broder plus d’une heure d’affilée sans tout jeter.  Donc mea culpa. Je vais pouvoir faire les étiquettes pour mes fringues, personnaliser mes tee-shirts unis et faire ceux du groupe de l’homme, offrir des petits cadeaux à Noël. Et enfin piquer sans avoir un point sur trois qui saute, avoir une boutonnière, bref, ça va être l’Amérique ! (enfin j’espère).

Je n’aurai plus de raison de ne pas avancer mes travaux. La semaine va être longue… +_+