Astuces pour coudre à la taille poupée/BJD

Bonjour !

Comme vous le savez, si vous suivez ce blog depuis les premières années, je couds essentiellement en miniature, pour poupée, et particulièrement pour les BJD. L’avantage, c’est que ce n’est pas très gourmand en fournitures ! (30 à 50 cm de tissu peuvent suffire) Mais cela est compensé par une minutie importante, où tout se joue au millimètre près. Je me suis donc amusée à compiler les trucs et astuces utiles à savoir lorsque vous commencez à coudre pour vos poupées. N’hésitez pas à ajouter vos conseils en commentaires afin de compléter cette liste !

Couture-bjd-poupee01

Choisir des tissus fins.

Le choix des tissus est primordial. Choisissez-les fins et souples. Vous pouvez par exemple vous orienter vers le voile de coton, la popeline, le jersey, ou encore le coton à patchwork. Pensez surtout à les laver avant usage afin d’enlever l’apprêt, et de prévenir d’éventuelles tâches sur le corps de la poupée.

Pensez aussi à la récupération. Souvent, nos propres vêtements peuvent être recyclés, en particulier les tee-shirts 😉

Recouper les marges de couture.

Ajoutez des marges de couture de 0,5 cm autour de vos pièces de patron. Une fois les pièces cousues, recoupez à 2 mm afin de ne pas créer de sur-épaisseur inutile. Ce sera aussi plus facile à retourner si vous travaillez avec une doublure !
Pour certaines pièces, il est intéressant de dessiner sur le tissu le morceau, de piquer, puis de couper la pièce.

Vous pouvez surjeter les morceaux, mais gardez à l’esprit que si ça ne se voit pas, c’est donc dispensable, et le surjet pourrait créer une épaisseur non souhaitée. Personnellement, j’utilise principalement l’ourlet roulotté de ma machine, et non pas le surjet classique qui est trop large à mon goût. Mais là encore, ça dépend du projet.

Monter les vêtements dans un certain ordre, pas forcément celui des vêtements humains.

La majorité des tutos de vêtements de poupée vous fournit les pas-à-pas pour monter le vêtement. Ne les négligez pas ! Par exemple, les ourlets sont faits assez tôt, en particulier pour les manches et les bas de pantalons, car il est impossible de les faire une fois les côtés montés 😉

Utiliser de la mercerie adaptée, à l’échelle, et légère.

Ma vie de couturière a changé lorsque j’ai découvert 2 produits de chez Prym : la colle anti-effilochage, et la colle à bâtir. Le rêve ! La première permet d’éviter le surjet, et la seconde de poser les galons et dentelles en quelques secondes, sans avoir besoin de sortir le fil et l’aiguille (la colle s’enlève à l’eau). Ce sont des outils un peu coûteux, mais qui vous simplifient la tâche !

Pour les zips, utilisez des 10 cm maximum, mais il en existe des 7/8 cm.

Pour les boutons, préférez-les en plastique pour plus de légèreté, entre 4 et 7 mm de diamètre. Il en existe en métal aussi.

Les rubans à privilégier sont en 3 mm, 5 mm, etc. Plus selon l’effet recherché.

Couture-bjd-poupee02

Ne pas forcément essayer d’adapter un patron humain en taille poupée.

L’idée est bonne sur le principe : elle permet de voir de quelles pièces sont composés les vêtements. Or, les poupées n’ont pas forcément la même morphologie que les humains. Eventuellement, vous pouvez vous baser sur des patrons pour jeunes enfants pour les BJD de type Yo-SD qui ont un corps immature.

Agrandir un patron, mais pas le réduire.

Les formes des corps des poupées étant différentes, il est plus facile d’agrandir que de réduire où vous pourriez perdre les détails.

Détourner les accessoires du quotidien.

Je récupère des rubans très fins à partir des hauts que j’achète dans le commerce pour moi. Les petits rubans qui servent à suspendre les vêtements sur les cintres. La dentelle pour le scrapbooking. Les boutons et les tissus de vêtements de bébé trouvés sur les vide greniers…

La longueur des points

Plus le projet est petit, plus petits seront les points. Adaptez votre machine à coudre en conséquence. Toutes proposent de régler la tension et la longueur.

IMG_20191215_202734-1.jpg

Ressources et sites de mercerie pour poupées et BJD

Avec le temps, j’ai stocké des adresses utiles au niveau mercerie pour créer des jolis vêtements et accessoires. Voici donc quelques liens utiles :

Je pense avoir fait le tour de mes astuces pour coudre pour les poupées. A vous d’ajouter les vôtres en commentaires !

Bonne journée et à bientôt !

PS : avec la collaboration des mes amies BJD-istes de Montpellier 😉

Une réflexion sur “Astuces pour coudre à la taille poupée/BJD

  1. Super récap. Je couds aussi beaucoup pour nos poupées, soit parce qu’il s’agit de poupées à trousseau soit pour rhabiller des poupées anciennes qui ont perdu leur tenue au fil des années. J’ai adopté ces astuces au fil des années et lorsque j’ai débuté, j’aurai adoré les voir toutes réunies en un même endroit ! Que de temps et de soucis économisés !
    Mon astuce en plus c’est d’utiliser une « jeanette » normalement utilisée pour les manches de vêtements « humains » en guise de planche à repasser pour vêtements de poupée. Son extrémité plus étroite permet de bien positionner les petites pièces à repasser. On en trouve souvent pour trois fois rien en vide-grenier.

Ajoutez un petit mot vous aussi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.