Petites coutures miniatures : des tenues casual pour BJD (taille Yo-SD)

Hello !

J’ai reçu une nouvelle poupée la semaine dernière. Il s’agit d’une Myou Doll Doudou, en taille Yo-SD, c’est-à-dire environ 27 cm. Je la trouve très mignonne, et hop, je me suis amusée à la changer de style, pour lui faire porter du « casual » : un jeans, et un tee-shirt. J’ai donc dû coudre en plus petit encore qu’à l’accoutumée, mais le petit avantage est que cette taille de poupée a rarement des formes. Le corps est plutôt enfantin, ce qui limite les découpes et le moulage !

Le patron du jeans a été trouvé sur Etsy, le patron du tee-shirt est à l’origine prévu pour les Imda 3.0 et est disponible gratuitement sur le site d’Angelregion/Soom. Les tissus du jeans, du tee-shirt jaune et celui à coeurs viennent de Mondial tissus. Le tissu léopard vient d’une fin de série d’une magasin de tissus local. Le jeans a été agrémenté de clous thermocollants pour ne pas abîmer la résine avec les griffes de vrais clous et oeillets.

Mon principal problème vient de mes boutons pressions 😦 J’en ai acheté des miniatures, de 4mm, en plastique, et ceux-ci ne tiennent pas du tout fermés. Il va donc falloir faire autrement… Du coup, je ne vous monterai pas les finitions ce soir ! (et puis c’est une étape que je n’aime pas ^^; ).

A bientôt !

PS : la customisation de cette poupée est en cours elle changera donc très bientôt de coupe de cheveux et de yeux !

Pique épingles/aiguilles en patchwork

Hello !

Comme vous le savez certainement, à force de me lire, j’adore les pique-épingles / pique-aiguilles !

Il y a quelques années, j’avais acheté 3 collections de tissus Art Gallery Fabrics dans l’idée d’en faire de jolis plaids en patchwork. Mais vu l’ampleur de la tâche et ma patience légendaire, j’ai vite déchanté. En m’appuyant sur un livre pour les débutants en patch, j’ai réalisé mon premier bloc de 9, aka « Nine patch » (intitulé « Le choix de grand-mère », ou encore « Shoo fly block » selon les versions), qui est un ensemble de 9 carrés qui en forment un grand. Cela constitue le « top » Les angles sont des triangles. J’ai ensuite doublé de molleton, ajouté un « fond », puis piqué le sandwich ainsi formé. Cependant, je n’ai pas monté de biais, mais ai cousu endroit contre endroit puis retourné l’ensemble. J’ai ensuite bourré de ouate bien tassée, et pour finir, fermé avec un point glissé et ajouté deux boutons, à la façon des biscornus réalisés en broderie.

Pas-à-pas / tuto du pique-épingles en patchwork :

  1. Réaliser un nine patch : 5 carrés, 4 triangles. Bloc « Le choix de grand-mère » (« Shoo fly block »).
  2. Découper un grand carré aux mêmes dimensions.
  3. Ajouter le molleton au dos, en prévoyant plus large de chaque côté.
  4. Piquer (« quilter ») des motifs selon vos envies. Ici des diagonales en mauve.
  5. Endroit contre endroit, piquer à 5 mm du bord en laissant un espace pour retourner. Couper les angles en biais.
  6. Retourner le patch et bourrer fermement.
  7. Fermer l’ouverture à points glissés pour que ce soit invisible.
  8. Ajouter un bouton sur chaque face, en serrant bien pour donner du volume.

Ressources :

Bonne journée et à bientôt ! (si j’arrive à coudre ou réaliser quelque chose d’ici là ;))

De la couture pour BJD

Bonjour, bonjour !

En ce moment, j’ai le « mojo » de la couture. Je ne m’arrête pas de coudre des petites robes pour BJD (poupeés). Impossible de coudre en taille humaine par contre, ça a tendance à vite m’énerver, surtout que je n’ai pas beaucoup de place dans l’atelier. Donc, des petites pièces pour poupée, c’est par-fait ! 🙂

Il y a des robes à corsage, d’autres juste de forme trapèze. Elles sont toutes doublées en voile de coton, pour éviter les épaisseurs. J’ai utilisé divers tissus comme du coton à patchwork, ou des chutes de popeline et voile.

Les trois dernières photos sont des « en-cours », il manque les attaches au dos. Je ne sais pas comment faire à vrai dire. Je n’arrive pas à fermer le dos proprement. Donc bon ^^;

Ces robes sont des prototypes avant de les créer « en vrai » avec Fanny, ma binôme couturière.

Les photos ci-après sont toutes moches, c’est parce que les vêtements ne sont pas terminés. Désolééée !

J’aime particulièrement le style « Lolita ». C’est donc tout naturellement que j’ai utilisé du noir ou du rose pastel, le tout agrémenté de diverses dentelles.

Ces petites robes sont de taille Yo-SD, des poupées entre 26 et 30 cm. Elles sont destinées à la vente pour la majeure partie… Lorsque j’aurai enfin compris comment faire les fermetures 😉

Bonne journée à tous/toutes !

Mon début de châle au crochet – South bay shawlette

Attention, séance blabla.

En novembre 2018 m’a pris la (folle) idée de me lancer dans un projet crochet de plus grande envergure qu’un « simple » carré granny. Oui, je faisais ma maline car j’arrivais à crocheter 3 mailles serrées et 2 brides… Donc, ni une, ni deux, je me suis dite que je devais être capable d’aller plus loin. Et c’est alors que je suis tombée amoureuse de cette pelote de DMC : la laine Revelation Glitter. Des paillettes et des couleurs pastels. Une vraie pelote de laine de licorne ! A moins de 10€ le cake*, j’en ai pris deux, me disant que j’arriverais bien à faire quelque chose de splendide avec (haha).

J’ai donc cherché un modèle de châle gratuit, joli, avec si possible pas trop de points différents. Et je suis tombée sur le blog de Caro Tricote qui proposait une traduction du Southbay Shwal(ette). J’ai flashé sur sa version, couleur rose fuchsia et le motif. Bingo, ce serait mon premier châle !

*: les cakes de laine sont de très grosses pelotes, d’environ 200gr, souvent dégradées, qui permettent de faire tenir un projet en une seule et même pelote.

Me voici donc de retour de Truffaut Montpellier pour imprimer les explications, saisir mon crochet et me lancer dans ce très beau châle. Et voilà, l’histoire est finie ! Je plaisante. Mais juste pour vous donner une idée de mon rythme : la photo ci-dessus date de mars 2019. Et j’ai attaqué début novembre 2018. Voilà, voilà… Oui, vous pouvez rire de celle qui faisait la maline 😉

Parfois ce châle me sort par les yeux, je ne veux plus le voir tellement c’est long, mais pourtant, j’adore le motif et la laine. Alors je peste, je râle, j’avance de un ou deux rangs, puis je laisse tomber pendant plusieurs semaines, et je reprends… Mon homme m’a même interdit de commencer un autre projet tant que je n’aurais pas assez avancé celui-là 😀 Non mais franchement, quelle idée de se lancer dans un si gros projet. C’est vite démotivant ! Ca m’apprendra. A côté de cela, j’avance un amigurumi et quelques carrés ou ronds granny. Ca me change les idées et de fil 😉

D’un point de vue technique, voici quelques éléments pour faire ce châle « South bay » :

  • Diagramme du South bay shawlette : sur le blog de Caro Tricote.
  • Laine DMC Revelation Glitter : à acheter ici.
  • Crochet n°4
  • … Et quelques litres de café ou de thé, un bon plaid, et un chat. C’est important le chat.

Bref. Les paris sont ouverts pour le mois de finalisation de cet ouvrage !

Et la dernière photo, plus légère, a été prise le weekend du 23 mars, sur la plage de La Grande Motte, à côté de Montpellier. La météo était si tentante que du combo « crochet+plage » a résulté un superbe coup de soleil 😀

PS : Et ce que je ne vous dis pas dans tout ça, c’est que j’ai entamé la 2ème pelote, pour en faire un half granny square ^^;

PS2 : j’attends une commande de laine Drops pour encore un nouveau projet. Oui, je suis incorrigible 😀

Couture : le sweat-tunique AYA de L’usine à bulle

Hello !

Je viens vous voir aujourd’hui avec de la couture ! A force de me promener sur Instagram, je suis tombée « en amour » pour le sweat/tunique Aya de L’usine à bulle. J’avais envie d’une couture simple, douillette et agréable à porter. Il était donc évident de me tourner vers un sweat. J’ai un moment hésité entre Aya de L’usine à bulle donc, Jasper de Paprika Pattern, ou encore L’aristo de La Jolie Girafe. J’ai un peu choisi « comme ça », au hasard.

29 pages (!) imprimées plus tard, je me suis attelée à l’assemblage (1,5h) et au découpage. Oui j’ai découpé, car j’avais une flemme intense à l’idée de décalquer. J’ai donc pris mes mesures, et couic, advienne que pourra. Quelques heures plus tard, j’avais découpé le sweat/tunique, et hop, je suis passée à l’assemblage. Une demi-journée plus tard, tout était bouclé. J’ai dû prendre environ 6h à tout réaliser, de l’assemblage du patron au repassage. Je suis peut-être lente ? Aucune idée ! 😉

(c) L’usine à bulle – Sweat/tunique Aya

J’ai utilisé un tissu sweat molleton vieux rose (presque mauve) à 10€ le mètre en soldes, acheté au Quartier des Tissus de Montpellier. Je voulais vraiment du bleu pétrole, mais manque de chance, il n’y en avait plus assez. Alors j’ai opté pour ce second choix. Mais c’est est très bien aussi, non ?

Le résultat de cette couture est très sympa ! Voici les points que j’aime particulièrement :

  • Le col épais et haut, pour se « fouiner » dedans.
  • Les manches très longues qui cachent les mains.
  • Les poches profondes et asymétriques.
  • La coupe plus longue devant que derrière, asymétrique donc là aussi.

Ce que j’ai moins aimé -et c’est entièrement de ma faute-, c’est que je n’ai pas surjeté les différents éléments du sweat. Le bas du dos est est donc visible, dû à l’asymétrie, et je ne trouve pas ça super joli avec le tissu qui « roulotte ». Bref, si vous avez une idée pour que ce soit plus « beau », je suis preneuse !

Voici quelques photos d’Aya :

Et le récapitulatif de cette couture :

  • Patron : Aya / L’usine à bulle
  • Tissu : molleton sweat vieux rose / Le Quartier des Tissus – Montpellier
  • Fil polyester blanc

Prix de revient, patron inclus : 30€

Je prendrai des photos du sweat porté lorsque le temps extérieur le permettra. C’est le déluge ici dans le sud !

Et sinon, à part ça ?

Que le temps passe… Ma vie professionnelle a repris depuis août, et depuis, je ne touche plus terre. J’ai donc opté pour un temps partiel qui me laisse un créneau dans la semaine pour respirer (et prendre mes rendez-vous divers et variés chez les médecins).

A bientôt !

Un cadre photo au crochet pour un joli cadeau de naissance

Hello !

Je me suis prise d’amour pour le crochet il y a quelques mois. Et je suis allée sur Pinterest. J’y ai passé des… Journées entières ! Jusqu’à tomber sur une photo de Caro Tricote proposant de réaliser des petits cadres ronds au crochet. J’ai adoré l’effet dentelle sur le tour. De plus, il ne faut pas beaucoup de matériel pour le réaliser 🙂

Matériel et tuto :

  • 1 cercle à abat-jour de 10 cm : 1.49€ chez Cultura.
  • Du coton à crocheter : 3€ environ. Personnellement, j’ai pris du coton mercerisé Katia, à 2.95€. J’ai utilisé 10 grammes au total.
  • Un crochet n°3
  • Et suivre le tuto de Caro Tricote ici.

Les points employés sont :

  • La maille serrée (pour couvrir le cercle)
  • La maille coulée (pour fermer les rangs)
  • La maille en l’air
  • La bride

Etant gauchère, j’ai dû m’aider d’un tutoriel vidéo pour bien visualiser les points. Vous pourrez trouver une vidéo tuto de crochet pour gaucher ici.

Il m’a fallu environ 4/5 heures pour crocheter le cadre (je crois que je suis très lente ;)), et… Tadam !

Il servira de cadeau de naissance pour le fils d’une amie 🙂 Si vous souhaitez avoir de l’inspiration pour faire du crochet, je vous propose de vous rendre sur mes tableaux Pinterest sur le sujet. A bientôt !

Un biscornu à fleurs sur toile aïda noire

Bonjour ! Voici un nouveau biscornu, à fleurs cette fois-ci, brodé sur une toile aïda noire à 7 points/cm. Il est issu d’un modèle gratuit de Sablaise (détails ci-après).

J’ai beaucoup aimé le broder, mais quelle galère la toile noire ! 😀 Mes pauvres petits yeux ont souffert. Mais il est terminé et c’est chouette ! Je n’ai pas fait les points de noeud car sur ma toile aïda c’était d’une impossible, et de deux, je n’arrivais pas à les faire… J’ai utilisé des couleurs très contrastées pour appeler le printemps qui peine à arriver ici à Montpellier, entre les orages et les averses. Il rejoint ma collection de biscornus pique-aiguilles ! Cela en fait trois à la taille standard, ça commence à faire, mais je ne compte pas m’arrêter, j’adore en broder !

Voici quelques photos :

Pour les détails techniques :

  • Modèle de biscornu par Sablaise ici. Broderie gratuite, modèle « Roses et pois ».
  • Toile aïda noire 7pts/cm achetée sur le salon de Montpellier.
  • Fils DMC.
  • Boutons miniatures achetés pour la couture de vêtements de poupées sur Aliexpress.
  • Les deux autres biscornus sont visibles sur le blog pour les détails : biscornu gris sur étamine (Aurelle) et biscornu rose (Sablaise).

J’espère que mon interprétation de ce modèle vous plaira !

A bientôt !